HOME » Tous les articles » Ville » 1860 – Quand Paris devint Paris

1860 – Quand Paris devint Paris

Posté dans : Ville | 6
Le Pavillon d’Octroi Place Denfert Rochereau (P.Unplugged / De.Phoebus)

Lorsque l’on évoque Les Batignolles, Beaugrenelles, Les Ternes ou Clignancourt, on oublie bien souvent qu’il s’agissait, à l’origine, de villages indépendants.

Jusqu’en 1860, les limites de la Capitale correspondaient aux boulevards circulaires intérieurs tels les actuels Bd de Courcelles ou de Charonne. (plus ou moins les trajets des lignes 2 et 6 du métro).
Construit en 1785, Le Mur des Fermiers Généraux hissé tout le long, marquait une frontière fiscale de 3 mètres de haut, isolant Paris intra muros de ses petites communes connexes. L’accès à la Ville se faisait via 55 barrières ou pavillons d’octroi conçus par l’architecte Claude Nicolas Ledoux, disposés à intervalles réguliers le longs du mur.
Exemple: Place Blanche, Place Clichy, Place Villiers, Place Courcelles, Place des Ternes, Place de l’Etoile etc…
La liste complète est ici.
En 1860, Napoléon III fidéle à sa politique de réaménagement de Paris décréta l’annexion de tous les terrains situés entre le Mur des Fermiers Généraux et les Fortifications (construites en 1840). Les villages furent intégrés à la ville, perdant du même coup, l’attrait fiscal qu’ils représentaient jusqu’alors. C’est ainsi que la ville nouvelle fut découpée en 20 arrondissements. Devenu inutile, le mur des Fermiers Généraux sera abattu dans la foulée.
Seuls quatre des pavillons Ledoux furent épargnés. Encore debout aujourd’hui, on ne se doute pas toujours qu’il puisse s’agir de:
  • La Rotonde du Parc Monceau;
  • La Rotonde de la Villette devant le canal entre Stalingrad et Jaurès;
  • L’entrée des Catacombes de la place Denfert Rochereau (photo ci dessus) ;
  • Les deux colonnes Place de la Nation, marquant l’entrée de la Cour de Vincennes.
Plan du mur sur le long des boulevards intérieurs. La ligne rouge qui délimite la zone jaune correspond aux Fortifs
Barrière de l”Etoile (Place de l’Etoile) – Auguste Gouviot
Boulevard de Rochechouart, à l’angle de la rue des Martyrs
Barrière de Monceau (Place Villiers 1845) – Hyppolite Bayard
Barrière d’Italie sur la place du même nom (Marville) 1859
Place de Clichy – 1859 – vue du bd des Batignolles


Barrière du Roule (Place des Ternes) 1859

6 réponses

  1. Sheily
    | Répondre

    Passionnant ! J’adore !

  2. Nicolas Bonnell
    | Répondre

    merci Sheily 🙂

  3. pascale m.
    | Répondre

    Bonjour,
    merci pour ces documents fascinants! à propos de cette ancienne photographie, j’ai vu sur un forum un débat entre deux internautes, l’un affirmant qu’il ne pouvait s’agir de la barrière clichy car dans ce cas on ne pourrait pas voir les moulins de montmartre sur la gauche, et qu’il devait s’agir de la barrière blanche, l’autre soutenant que l’éminence située à droite de la photo ne pouvait être que montmartre, et que le monument de la barrière blanche ne ressemblait pas du tout à celui-ci…
    j’avoue que je suis perplexe, en effet le bâtiment ne peut être que celui de la barrière clichy, il me semble bien reconnaître aussi l’actuel boulevard des batignolles, mais alors que sont ces moulins en enfilade sur la gauche? d’où la photographie a-t-elle pu être prise, et selon quelle orientation?
    j’espère ne pas vous embêter avec toutes mes interrogations, j’habite dans le quartier des batignolles et je suis fascinée par son histoire!

    • Nicolas Bonnell
      | Répondre

      Bonjour Pascale,

      Merci pour votre commentaire.
      Je vous confirme sans le moindre doute qu’il s’agit de la barrière de Clichy.
      La barrière blanche était différente. Voici une gravure qui vous le prouvera.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:La_barrière_Blanche_(Paris).jpeg
      Quant aux Moulins, ils étaient répartis avant la butte Montmartre vers la rue Lepic entre autre, ce qui explique que nous puissions les voir sur le photos.
      J’habite moi aussi le quartier des Batignolles et ai préparé quelques articles à leur sujet que je vais publier ces prochains jours. J’espère que cela vous amuseras.
      A votre disposition.
      Nicolas

  4. […] correspond aux parcours des boulevards extérieurs sur le parcours des lignes 2 et 6 du métro (voir). Cette année là, le gouvernement de Thiers décida de l’érection d’une enceinte fortifiée […]

  5. […] les morceaux existants avec l’ancien chemin de ronde au Sud à proximité de la Place Denfert (voir l’article sur le mur des fermier Généraux). L’inauguration de l’ensemble eut lieu en 1913 par le Président Poincaré. Si […]

Répondre

*