HOME » Découvertes » Gare » 1854 – Les trains aux Batignolles

1854 – Les trains aux Batignolles

Les trains aux Batignolles.
Deux théories s’affrontent autour de l’origine du quartier des Batignolles. Certains prétendent qu’il s’agirait d’un dérivé de l’expression Batillole ou Batel, réceptacle à farine des moulins. D’autres affirment que ce patronyme proviendrait du latin Batagliona, (petite guerre) rappelant l’origine militaire du terrain. Une chose reste certaine: jusqu’au XVIIIe siècle l’endroit comportait un nombre important de moulins et de gibiers.
Après la Révolution, la Commune de Clichy La Garenne vit apparaître trois hameaux: Monceau, Les Epinettes et les Batignolles. Très vite surpeuplée, Charles X décida en 1830, la séparation de la commune Batignolles-Monceau. Ce territoire sera divisé en deux par l’enceinte de Thiers au cours des années 1840 (voir). Lors de l’annexion par Paris des villages connexes en 1860 (voir), la zone comprises entre le Mur des Fermiers Généraux et les Fortifs fut intégrée au XVIIe arrondissement, tandis que l’autre partie fut intégrée à Clichy.
Si le quartier des Batignolles se limite aujourd’hui au quadrilatère compris entre les Boulevard de Clichy, des Batignolles, ainsi qu’aux rues Cardinet et Rome, son tracé originel s’étendait plus à l’Est, jusqu’à l’avenue de Saint Ouen.
Le quartier des Batignolles était un composant essentiel du réseau de chemin de fer de Paris et de l’Ouest. L’endroit possédait un immense entrepôt SNCF construit en 1844. C’est par ici que transitaient les trains de l’Ouest destinés à alimenter le marché des Halles. Peu à peu abandonné, l’endroit avait été choisi pour abriter le Parc Olympique des Jeux Olympiques de 2012. Malgré l’échec de Paris, cette friche, démolie en 2010, fait aujourd’hui l’objet d’un important programme immobilier. Quelques photos du chantier sont visibles ici.

La petite Gare des Batignolles fut construite en 1854, à l’occasion de l’ouverture de la ligne d’Auteuil (aujourd’hui occupé par le RER C). Suite à la construction de deux nouvelles voies, celle ci fut démolie puis reconstruite en 1912 de l’autre côté du pont. Elle deviendra la Gare du Pont Cardinet en 1922.

.
Two theories exist about the origin of the Batignolles district. Some argue that this would be a derivative of the expression or Batillole or Batel, receptacle flour mills. Others say that this surname comes from the Latin Batagliona, (little war) recalling the origin of the military field. One thing is certain: until the eighteenth century the place had a large number of mills and game.
After the Revolution, the Village of Clichy La Garenne began to appear three hamlets: Monceau, Epinettes and Batignolles. Quickly overcrowded, Charles X decided in 1830, the separation of Batignolles-Monceau. This territory will be divided in two by the Thiers Wall during the 1840s  (see article). When the annexation of related villages by Paris in 1860 (see article), the area between the Farmers General Wall and the fortifications was attached in the seventeenth district of Paris, while the further part was attached to Clichy. If the Batignolles district is now limited to the quadrilateral between the Boulevard de Clichy, Batignolles, as well as streets Cardinet and Rome, its original route extended further east, up the Avenue de Saint Ouen.
The Batignolles was an essential component of the railway network in Paris and the West. The place had a huge warehouse station built in 1844. It’s here that trains transiting western intended to supply the market of Les Halles gradually abandoned, the place had been chosen to host the Olympic Park for the 2012 Olympics. Despite the failure of Paris, this wasteland, demolished in 2010, is now the subject of a major building program. Some pictures of the site are visible here (ici).
The small station Batignolles was built in 1854 on the occasion of the opening line of Auteuil (now occupied by the RER C). Following the construction of two new tracks, this one was demolished and rebuilt in 1912 on the other side of the bridge. It will become the Gare du Pont Cardinet in 1922.

LOCALISER / LOCATE

.
L’ancienne gare (de l’autre côté du pont) – en arrière plan, le square des Batignolles
L’ancienne gare (de l’autre côté du pont)
La nouvelle gare (1912) toujours là aujourd’hui

Le site des Batignolles en 2000 (parisperdu.blog.org)

6 réponses

  1. Greg Philip
    | Répondre

    Magnifique ! Je partage votre blog avec mes collègues qui s’intéressent beaucoup, comme moi, à l’apparence de leur lieu de travail auparavant. 😉
    J’ai également constaté avec plaisir que vous faisiez l’objet d’un article sur lemonde.fr Félicitations. C’est tout à fait mérité. Merci.

  2. Anonymous
    | Répondre

    J’ai mis le blog en RSS, et il est mon n°1 en attente d’un nouvel article! Bravo! Un de mes articles préférés est celui sur la Défense, a voir et revoir!
    Jérôme

  3. Céline P.
    | Répondre

    Toujours une joie de découvrir grâce à vous des aspects d’un Paris disparu !
    Et habitant à deux pas de la gare de Pont-Cardinet, j’ai “révisé” mon quartier (La Bête humaine, toussa…)

    • nbonnell
      | Répondre

      Et bien nous sommes donc voisins 🙂 je suis a coté aussi 🙂

Répondre

*