HOME » Grande Histoire » Paris 04e - Histoire » 1860 – L’Ile de la Cité avant Haussmann (suite)

1860 – L’Ile de la Cité avant Haussmann (suite)

Voici de nouvelles images prises entre 1860 et 1865 par Charles Marville. Ces clichés s’inscrivent en complément de l’article “L’île de La Cité avant Haussmann” (voir). Ils proviennent du fond de La Bibliothèque Historique de la Ville de Paris

 

Here are some new images shot between 1860 and 1865 by Charles Marville. These shots are complementary to the article “L’île de La Cité avant Haussmann” (see). They come from the Historical Library of the City of Paris.

 

Marville - Île de la Cité 1860 Marville - Île de la Cité 1860 Marville - Île de la Cité 1860 Marville - Île de la Cité 1860 Marville - Île de la Cité 1860 Marville - Île de la Cité 1860 Marville - Île de la Cité 1860 Marville - Île de la Cité 1860 Marville - Île de la Cité 1860

5 réponses

  1. Pierre
    | Répondre

    c’est amusant de voir Notre-Dame cachée derrière l’Hotel-Dieu …

  2. Anonymous
    | Répondre

    Il y avait une grande misère à l’époque. On devine l’intérieur pauvre et salle des appartements. On imagine les rats dans les ruelles. Haussmann a cassé toutes ces petites rues pour assainir Paris et toutes les maladies qu’engendrait cette saleté et cette insalubrité. Ces rues étaient aussi de véritables coupe-gorges. L’oeuvre d’Haussman fut aussi de créer une ville plus sûre. Pour l’époque ce fut un progrés humain et une avancée sociale et sanitaire, ne l’oublions pas..

    • Marie
      | Répondre

      C’était à double-tranchant : cela avait aussi pour but d’empêcher aux Parisiens de dresser les barricades dans les petites rues où il était très difficile de manoeuvrer pour la cavalerie, comme cela est arrivé en 1830 ou en 1848. Donc ” créer une ville plus sûre “… Oui, mais au profit de qui ?

  3. Anonymous
    | Répondre

    OUI, insalubrité et pour des raisons politiques, influencé aussi par Londres, avec cette obscession de l’assassinat, Napoleon III decide de suprimer ces petites rues et ruelles, ou l’armée et les canons ne pouvaient venir à bout des barricades et du peuple en colère, et des révolutions , il y en a eu depuis 1789!! IL A CREE LA VILLE LUMIERE!!

  4. alain hartmann
    | Répondre

    j aime

Répondre

*