HOME » Découvertes » Statues » 1941 – Le massacre des statues

1941 – Le massacre des statues

socle Raspail
Socle de la statue de Raspail Square Jacques Antoine à Denfert (N.Bonnell)

Au détour d’une place ou d’un square, on croisera souvent un socle de pierre vide auquel on ne prêtera qu’une attention distraite.

À partir de la fin du XIXe siècle, Paris comptait un grand nombre de statues de bronze érigées en l’honneur des grandes figures de notre Histoire.

Hélas en 1941, le Maréchal Pétain décréta le retrait et la fonte de ces monuments afin de participer à l’effort de guerre allemand. Si les rois et reines furent épargnés, les philosophes, scientifiques et autres artistes payèrent un lourd tribut. Plus d’une centaine de statues disparurent ainsi, mutilant d’avantage un paysage qui n’en avait nul besoin. Si des efforts furent faits pour en reconstruire certaines, l’écrasante majorité ne retrouvèrent jamais leur place.

Réduites aujourd’hui à des images de cartes postales jaunies, le site Paris1900 dresse, photos à l’appui, un tableau complet de ces illustres disparus.

.

Turning a square, we will often cross a stone base vacuum which can be hardly noticed.
From the late nineteenth century, Paris had a large number of bronze statues erected in honor of the great figures of our history.
Unfortunately in 1941, Marshal Pétain decreed the withdrawal and the melting of these monuments in order to participate in the German war effort. If the kings and queens were spared, philosophers, scientists and other artists paid a heavy price. More than a hundred statues disappeared as well, mutilating advantage of a landscape that had no need. If efforts were made to rebuild some, the overwhelming majority never regained their place.
Now reduced to images of yellowed postcards, site Paris1900 stands a complete picture of the illustrious dead.

Raspail sur son socle
Alphonse de Neuville – place Wagram
Le Général Dumas, sur la place du Général Catroux (Parus XVII)

Lavoisier – Place de la Madeleine
Mairie du XIe – Place Léon Blum

2 réponses

  1. Vincseize
    | Répondre

    On appreciera le ‘souscription nationale’ sur le socle;

    L’histoire a de l’humour:

    Une espèce de retour à l’envoyeur?

  2. Daniel
    | Répondre

    A ajouter à cette liste: le “Ballon des Ternes” qui était situé à la Porte des Ternes (place général Koenig, 17ème), la statue d’Emile Zola située av. Emile Zola (15ème), 2 statues situées dans le square Violet (15ème), la statue de Victor Hugo (place Victor Hugo, 16ème), la statue de Charles Fourier (située près du bd de Clichy, 9ème).

Répondre

*