HOME » Grande Histoire » Paris 13e - Histoire » 1860 – De la porte à la place d’Italie

1860 – De la porte à la place d’Italie

Place d'Italie

 

Jusqu’en 1860, la Place d’Italie constituait la frontière qui séparait Paris de Gentilly, via le mur des Fermiers Généraux (voir article). Deux pavillons Ledoux trônaient alors en son centre, au même titre que sur toutes les places qui marquaient le trajet des boulevards intérieurs. L’Avenue d’Italie, ancien chemin de la Commune de Gentilly sera baptisée ainsi après 1860 lorsque Napoléon III et Haussmann décideront d’annexer les zones des villages connexes comprises entre le mur et les fortifications de Thiers (Voir article). Jusqu’au milieu de XIXe siècle l’endroit était composé de petites maisons telles celles que l’on trouvait au hameau de Maison Blanche, dans le même secteur.

Dans le courant des années 1960, Le Corbusier avait proposé de la réduire à une simple voie automobile, qui, après avoir plongé sous la Place d’Italie, devait relier Aubervilliers en ligne droite. Ce projet amorcé n’a jamais été concrétisé. Les six tours d’une centaine de mètres qui bordent l’entrée de l’avenue depuis la place sont un reliquat d’un projet gigantesque qui prévoyait d’en disposer sur toute la longueur. L’ensemble aurait été dominé par une tour “Apogée” plus haute que la Tour Montparnasse. Le projet fit abandonné en 1975 et remplacé en 1992 par le bâtiment commercial qui abritait le Gaumont Grand Ecran jusqu’en 2006. Percée entre les bastions 87 et 88 des fortifs, la porte d’Italie ponctuait l’ensemble et offrait un accès privilégié à la Nationale 7, chantée par Trenet.
.

Until 1860, the Place d’Italie was the border that separated Paris Gentilly, over the wall of the Farmers-General (see article). Two pavilions Ledoux then enthroned in its center, as well as on all the places that marked the path of the inner boulevards.
The Avenue of Italy, old road of the town of Gentilly will be named so after 1860 when Napoleon III and Haussmann decide to annex areas of related villages between the wall and fortifications of Thiers (see article).
Until mid-nineteenth century the place was composed of small houses such as those that were found in the hamlet of Maison Blanche, in the same area.
In the course of the 1960s, Le Corbusier had proposed to reduce it to a single track vehicle, which, after plunging in the Place d’Italie should connect Aubervilliers in a straight line. This project started has never been realized.
The six towers of hundred meters bordering the Avenue entrance from the square are a remnant of a huge project which planned to dispose of the entire length. The set was dominated by a tower “Apogee” higher than the Montparnasse Tower. The project was abandoned in 1975 and replaced in 1992 by the commercial building that housed the Gaumont Grand Ecran until 2006.
Breakthrough between 87 and 88 bastions of the fortifications, the Porte d’Italie punctuated throughout and offered privileged access to the N7, sung by Trenet.

LOCALISER / LOCATE

Barrière d'Italie (de la rue Gérard). Mairie du XIIIème arrondissement. Paris (XIIIème arr.), vers 1865. Photographie de Charles Marville (1816-v.1878-79). Bibliothèque administrative de la Ville de Paris.
Barrière d’Italie (de la rue Gérard). Mairie du XIIIème arrondissement. Paris (XIIIème arr.), vers 1865. Photographie de Charles Marville (1816-v.1878-79). Bibliothèque administrative de la Ville de Paris.

Avenue d'Italie 14262 1321191772-Paris-Metro-Station-Place-d-Italie-3-DC-183 Avenue d'Italie Place d'Italie Avenue d'Italie

©www.paris-avant.com
©www.paris-avant.com
©www.paris-avant.com
©www.paris-avant.com
Gare de Maison Blanche
Gare de Maison Blanche
Gare de Maison Blanche
Gare de Maison Blanche
Gare de Maison Blanche
Gare de Maison Blanche
Place d'Italie avant 1859 - On voit encore les barrières du murs des fermiers généraux
Place d’Italie avant 1859 – On voit encore les barrières du murs des fermiers généraux

Répondre

*