HOME » Grande Histoire » Paris 06e - Histoire » 1934 – La Cour du Dragon

1934 – La Cour du Dragon

Cour du Dragon 1914
Cour du Dragon 1914
La Cour du Dragon, située au niveau de l’actuel 50/54 rue de Rennes, fut construite entre 1730 et 1735. Ce passage s’ouvrait alors depuis l’ancienne Rue de l’Egout face à la rue Sainte Marguerite (Gozlin). La seconde issue débouchant sur l’actuelle rue du Dragon ne fut percée que plus tard. L’endroit était célèbre pour son portail monumental surplombé par une statue du Dragon de Sainte Marguerite. La Cour abritait entre autre de nombreuses échoppes d’artisans métallurgistes, chaudronniers, plombiers et ferrailleurs.
La Cour du Dragon résistera au percement de la Rue de Rennes en 1853 (voir article) et à l’élargissement du Boulevard Saint Germain en 1866. Elle deviendra une curiosité pour les parisiens de la fin du XIXe siècle friands d’un passé architectural gommé par les travaux Haussmanniens. Malgré un abandon progressif, La Cour abrite encore 80 familles en 1900. Son classement aux Monument Historique en 1920, n’empêchera pas sa démolition à partir de 1934. On tâchera tout de même de préserver le portail et la statue. Celle ci est hélas trop dégradée pour ne pas tomber en morceaux lors de l’opération de “démontage”.
Laissé durant vingt ans à l’état de terrain vague, l’endroit sera définitivement effacé par la construction d’un immeuble moderne et d’une grande surface en 1955. Un nouveau dragon sera placé au dessus du porche, ultime trace de la mémoire des lieux. Les restes du dragon original est entreposé dans les sous sols du Louvre.
.

La Cours du Dragon (The Dragon’s Court), which once stood at 50/54 Rue de Rennes, was constructed between 1730 and 1735. Back then, the passage opened onto the former Rue de l’Egout, opposite Rue Sainte Marguerite. A second exit onto what is today known as Rue de Dragon was knocked through at a later date. The location was celebrated for its monumental gateway, overhung with a statue of Saint Marguerite’s Dragon. It was a passage of stalls and workshops which housed steelworkers, coppersmiths, and lead and iron workshops.  

The Cours du Dragon escaped destruction during the construction of the Rue de Rennes in 1853 (see article here)  and the widening of Boulevard Saint Germain in 1866. It became a popular curiosity for Parisians during the 19th century, since it hinted at an architectural past before the Haussmann era. Though it was steadily abandoned over time, the Cours still housed 80 families by 1900. Even its categorisation as an historical monument in 1820, however, did not save it from demolition in 1934. The gateway and the statue were intended to be preserved, but the latter had become so brittle over time that it collapsed into pieces during the ‘dismantling’ process.  

For about 20 years, the location was left as an abandoned lot, and was eventually replaced by modern buildings and commercial unites in 1955. In memory of the site’s history, a new dragon was placed over the entry way to this complex – the last trace of the Cours du Dragon. The shattered fragments of the original are kept in the basement of the Louvre.

(traduction: Tim Mc Inerney)

LOCALISER / LOCATE

Cour du Dragon Atget
Cour du Dragon Atget
Cour du Dragon
Cour du Dragon
Cour du Dragon
Cour du Dragon
Cour du Dragon - Années 20
Cour du Dragon – Années 20
Cour du Dragon - Années 20
Cour du Dragon – Années 20
Cour du Dragon - Années 20
Cour du Dragon – Années 20
Cour du Dragon - Années 20
Cour du Dragon – Années 20
Cour du Dragon - Années 20
Cour du Dragon – Années 20
Cour du Dragon - Années 20
Cour du Dragon – Années 20
Cour du Dragon - Années 20
Cour du Dragon – Années 20
Cour du Dragon - Années 20
Cour du Dragon – Années 20
Cour du Dragon - Années 20
Cour du Dragon – Années 20
Cour du Dragon - Démolition
Cour du Dragon – Démolition
Cour du Dragon
Cour du Dragon