HOME » Grande Histoire » Paris 16e - Histoire » 1911 – Le mystère des lignes perdues du Métro

1911 – Le mystère des lignes perdues du Métro

Haxo

 

Au delà des stations fermées, le métro parisien compte quelques voies fantômes, source de tous les fantasmes.
Peu de temps après la construction des premières lignes, la Ville, propriétaire du réseau souhaitait améliorer la desserte de l’Est Parisien. La ligne 3 fut entre autres prolongée de Gambetta à la Porte des Lilas, et il fut décidé qu’une voie complémentaire relierait les lignes 3 et 7.
Ainsi la «Voie des Fêtes» fut percée entre la Porte des Lilas (3bis) et le Pré Saint Gervais (7bis). La CMP (Ratp) considérait toutefois cette exploitation contraignante et disproportionné au regard de son utilité réelle. Source de désaccord, ce tronçon ne fut jamais mis en service. Il fut remplacé un système de navette, lui même abandonné en 1939. Une station intermédiaire nommée Haxo fut construite sur le trajet. Inachevée, elle ne possède aucune issue extérieure et ne vit jamais passer le moindre voyageur.

 

Voie des Fêtes
Station Haxo - les accès extérieurs restent en suspens... ©Pierre Henri Muller
Station Haxo – les accès extérieurs restent en suspens… ©Pierre Henri Muller
Haxo - AFP PHOTO PATRICK KOVARIK
Haxo – AFP PHOTO PATRICK KOVARIK
Pour l’anecdote, le terminus Porte des Lilas de la Voie des Fêtes, baptisé “Porte des Lilas – Cinema” sert aujourd’hui à de nombreux tournages.
 
Dans le même esprit, à l’autre bout de Paris, la Voie Murat, relie la Porte d’Auteuil (L10) à la Porte de Saint Cloud (L9). Sur le trajet, une station «Porte Molitor» devait desservir le parc des Princes. Jamais ouverte au public, elle sert aujourd’hui de voie de garage.

 

plan_precis_murat

src - wikipédia
src – wikipédia

Répondre

*